Zones humides

« Terrains exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ». Ces zones sont des espaces de transition entre la terre et l’eau (ce sont des écotones). Comme tous ces types d’espaces particuliers, elles présentent une forte potentialité biologique (faune et flore spécifiques). Elles servent notamment d’étape migratoire, de lieu de reproduction et/ou d’hivernage pour de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau et de poissons, chaque zone humide constituant ainsi le maillon d’une chaîne (ou corridor) indispensable à la survie de ces espèces. En outre, elles ont un rôle de régulation de l’écoulement et d’amélioration de la qualité des eaux. Article 2 de la loi sur l’eau 92-3.