Réhabilitation du plan d’eau de Vollore-Montagne

Historique de l’aménagement du site

Le plan d’eau de Vollore-Montagne, comme beaucoup de plans d’eau, a été créé dans les années 1970. Il est situé sur les hauteurs de la commune à 860 m d’altitude. Réalisé initialement par le comité d’organisation de Vollore-Montagne, il a ensuite été cédé à la commune.

D’une superficie d’environ 3000m² pour un périmètre de 230m, ce plan d’eau est positionné directement sur le ruisseau du Bournier. Au cours des années différents aménagements ont été réalisés, rendant ce site attractif et agréable.

Aujourd’hui, la réglementation concernant l’intervention sur les cours d’eau et les milieux aquatiques associés a beaucoup évolué et veille à préserver, voire améliorer la qualité de nos cours d’eau. De ce fait, certains aménagements réalisés dans les années 70 sont remis en question lorsque l’on veut les entretenir (curage, etc.).

1520
 
1533
1521

Les objectifs et le projet

Objectif de l’aménagement du site

  • Mise en conformité du plan d’eau
  • Réhabilitation du ruisseau de Bournier
    • Retrouver la dynamique naturelle
    • Améliorer la qualité de l’eau et des habitats piscicoles
  • Retrouver une espace récréatif à vocation écotouristique

Suite à la vidange du plan d’eau réalisée en novembre 2017, une étude de conception du projet a été portée par le contrat territorial Dore moyenne et confiée au bureau d’étude CESAME. La maîtrise d’oeuvre de l’ensemble du projet a été assurée par la cellule d’animation du Contrat Territorial Dore moyenne.

Les étapes de réalisation

Dérivation du cours d’eau

Utilisation d’un système déjà présent sur le site pour dériver le cours d’eau lors de la phase chantier. Une pêche de sauvetage a été réalisée par la fédération de pêche du Puy-de-Dôme et permet d’avoir un inventaire avant travaux de la population piscicole.

Préparation du chantier

L’accès au site et la préparation du chantier a été réalisé par l’équipe rivière du Contrat Territorial Dore moyenne : coupe d’arbres, broyage …

Réhabilitation du ruisseau de Bournier

L’ensemble du terrassement a été confié à l’entreprise Guichard TP et Environnement. Il a consisté à recréer le ruisseau du Bournier sur l’emprise du plan d’eau, ainsi qu’un réseau de mares. Un travail en partenariat avec l’équipe rivière a permis de remettre une granulométrie naturelle sur le fond du cours d’eau (galets de dimensions variés). De plus, un géotextile en fibre de coco a été positionné sur les berges afin de les stabiliser le temps de leurs végétalisations.

Fascines – branches de saule

1525

Boudin d’hélophytes

1528
1522

Création de pièces d’eau

L’entreprise Guichard TP et Environnement a également créé une petite pièce d’eau d’environ 800m² sur le site afin de conserver l’aspect paysagé de la zone dans l’objectif de concilier la restauration du ruisseau du Bournier et l’usage initial.

En complément de la pièce d’eau principale, un réseau de mares sur la partie Nord-Est du projet a été créé, avec pour vocation pédagogique.

1527
1529

Aménagement pour le franchissement piscicole

Le ruisseau du Bournier passait initialement par un ouvrage générant une hauteur de chute d’environ 1 mètre. Dans l’objectif de mise en conformité du site et après consultation des différents partenaires, le choix a été d’aménager un dispositif de franchissement piscicole sur l’ancien tracé du cours d’eau. 7 barrettes bétons ont ainsi été créées par l’entreprise SARL MACONNERIE CHAPET basée à Peschadoires.

1524
1531

Aménagement des cheminements

Passerelles bois sur pilotis

Une passerelle en mélèze sur pilotis a également été créée par l’équipe rivière (bois provenant de la scierie du Forez) entre la pièce d’eau et le cours d’eau, avec un objectif à la fois touristique, mais aussi pour valoriser le ruisseau du Bournier et sensibiliser sur les milieux aquatiques, les mares, les zones humides, par la mise en place de panneaux pédagogiques le long des cheminements. Ces panneaux seront réalisés en partenariat avec le lycée forestier de Noirétable et des écoles du territoire.

1526

Cheminement en copeaux de bois

Pour permettre le déplacement des personnes sur le site, des sentiers vont être réalisés. Une partie de ceux-ci seront réalisés avec la réutilisation des rémanents broyés.

1530